Quelle est votre journée type ?

Je n’ai pas vraiment de journée type, chaque jour est un jour nouveau, le travail n’est jamais le même, il n’y a pas vraiment de routine lorsqu’on est technicien car tous les systèmes embarqués (électriques ou hydrauliques) sont différents et les pannes ou réparations ne sont pas forcément toujours les mêmes.

Quelles sont les compétences et comportements requis pour ce métier ?

Pour exercer le métier de technicien, je pense que les principales compétences requises sont l’analyse et la rigueur. Il faut être capable d’analyser le système que l’on étudie, car sans le comprendre il est difficile voire impossible de le réparer. Le métier de technicien peut également s’avérer être très pointilleux, c’est pour cela que la rigueur est indispensable que ce soit pendant un réglage, un dépannage ou le démontage d’un composant. Il faut être ordonné pour respecter toutes les règles de sécurité que ce soit pour le technicien lui-même, pour l’opérateur, et pour la longévité des matériels.

Les comportements requis sont la sécurité, la technicité et la propreté. En effet un technicien doit pouvoir travailler en sécurité sans être un danger ni pour lui ni pour ses collègues. Il doit être capable de mettre en place les moyens de protections individuels ou collectifs, de les adapter à son travail, et de prévenir ses collègues si eux-mêmes se mettent en situation dangereuse. Nous sommes aussi aujourd’hui les premiers concernés par l’environnement, et nous nous devons d’être irréprochables sur la propreté. Nous manipulons beaucoup d’hydrocarbures et de produits polluants, et nous nous efforçons chaque jour d’être rigoureux sur nos méthodes de travail, afin d’utiliser tous les moyens mis à notre dispositions pour limiter au maximum les retombées néfastes pour l’environnement.

Quelles sont les réalisations dont vous êtes le plus fier depuis que vous avez intégré BOTTE Fondations ?

Nous sommes depuis le début de l’année 2017 sur l’installation de cages sur les foreuses pour protéger les opérateurs pendant le forage. L’utilisation de ces cages engendre un cahier des charges très exigeant. On m’a confié le développement et l’installation (électrique et hydraulique) des premiers « prototypes » que nous mettons en place. Je suis particulièrement fier de ce travail car c’est pour moi un aboutissement personnel technique.  Mes responsables me laissent beaucoup d’autonomie sur ce projet, je peux donc schématiser les installations, commander le matériel nécessaire, installer les composants sur les machines, et après validation, créer un dossier de maintenance destiné au service matériel. Je peux donc faire toutes les étapes de la conception à l’utilisation finale. C’est un travail passionnant !

Que diriez-vous aux candidats qui postulent chez Botte Fondations ?

Nous travaillons dans un domaine, les fondations spéciales, qui est finalement peu connu dans les travaux publics mais qui est très passionnant tellement il est vaste et diversifié. Nous avons la possibilité d’en apprendre tous les jours aussi bien sur la technique que sur les procédés. Alors si vous êtes curieux et intéressés, vous ne serez pas déçu chez Botte Fondations.

Partagez ce contenu

Votre message a été envoyé. Nous vous remercions d'avoir partagé un contenu du site de Botte Fondations .

* Champs obligatoires